Nombre total de pages vues

dimanche 8 janvier 2012

Break on through/album the Doors

Les paroles de 'Break on through' venaient des carnets que Morisson remplissait quand il vivait a Venice durant l'été 1965.A cette époque,il voulait arriver à des niveaux de conscience plus élevés,plus profonds.Il s'était inspiré du livre d'Aldous Huxley, The Doors of Perception,dans lequel l'auteur décrit ses tentatives pour intensifier ses perceptions intellectuelles en utilisant la mescaline.Jim était fasciné par l'idée de libérer son esprit du monde de tout les jours et de le laisser errer dans le royaume de la magie et du mysticisme.
En tant que jeune écrivain inspiré,Morisson recherchait sans doute une grand langue de l'esprit mais ses meilleures paroles venaient souvent d'expériences insignifiantes et bien réelles: "J'ai écrit'Break on through' un matin,autour des canaux(de Venice) explique t-il "Je traversais un pont.On peut dire que c'est à propos d'une fille,une fille que je connaissais à l'époque".
En 1967,Ray explique que" il y a les choses qu'on connait,et les choses qu'on ne connait pas....et entre les deux,il y a les Doors.C'est nous.L'enfer est bien plus fascinant que le paradis.Pour réaliser toutes les facettes de son être il faut 'break on through to the other side'(passer de l'autre côté).
Malgré l'invitation de la chanson a l'abandon il avait fallu calmer les paroles avant de pouvoir sortir la chanson sur un single.Au début Morrison hurlait 'She gets high'(elle se shoote)quatre fois au milieu de la chanson mais Elektra pensait que toute référence directe a la drogue fermerait les portes des ondes radio au single...Il avait donc fallu changer la section en 'She gets'(elle prend) répété quatre fois,suivi par un gémissement de Morrison(dans les concerts par la suite,les Doors ont conservé le 'She get' édité mais le gémissement devenait souvent un 'high' emphatique).
'Break on through' n'a pas rendu les Doors célébres dans le pays du jour au lendemain mais leur réputation monta en fléche à L.A.
Len Fagan est maintenant directeur des spectacles au Coconut Teaser,un club de rock connu a L.A mais en 1967,il faisait partie d'un groupe nommé Spontaneous Combustion.Les Doors passaient en premiére partie d'un de leurs concerts au Cheetah,sur le Santa Monica Pier.

"On était au programme avant qu'ils percent"se souvient t- il "mais a la date du concert,'Break on through' passait a la radio et ils étaient assez connus.C'était l'heure pour les Doors de monter en scéne et le promoteur est venu nous voir et nous a dit 'Les gars montez tout de suite , les Doors ne sont pas prets'.On n'étaient pas trés contents alors il a amené Ray et Robby.On leur a dit 'Ya un probléme?' et j'oublierai jamais la réponse de Ray 'Jim s'est perdu'.On pensait encore que c'était un coup monté mais quand on a vu Jim,c'est vrai qu'il avait l'air perdu et qu'il avait pas l'air prêt a monter en scéne.On a joué et puis les Doors sont montés et ils ont fait un super concert complétement dingue...je crois que Jim est tombé de la scéne ce soir la.Un ou deux mois plus tard,ils étaient super connus et on étaient plus que contents d'avoir jouer en premiere partie".



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire