Nombre total de pages vues

samedi 2 février 2013

Tell all the people,album The soft parade

La derniere chose que Jim Morrison avait envie de déclamer au monde en mai 1969,c'etait "follow me"(suivez-moi)surtout sur fond de trompettes célestes.Il finissait son premier film,HWY,qu'il avait écrit,mis en scéne et produit lui-même et dans lequel il jouait.En avril deux collections de ses poémes publiées à compte d'auteur,The Lords: Notes On Vision et The New Creatures avaient été rassemblées et publiées officiellement par Simon&Schuster.
Le Roi Lézard pouvait tout faire,semblait-il,mais ce qu'il voulait plus que tout,c'était arrêter d'être le Roi lézard.L'idée de continuer a jouer le rôle de rock star démagogue lui répugnait.Mais il était tout de même le chanteur des Doors et le groupe devait continuer a faire de la musique.Les carnets de Morrison,remplis a Venice,étaient presque épuisés et sa poésie ou ses projets cinématographiques absorbaient la plus grande partie de ses énergies créatrices.
C'est donc Robby Krieger qui fournit une grande partie des chansons pour The soft parade,afin que le groupe continue d'avoir des mélodies originales.'Tell all the people' était une de ses créations.Il pensait que c'était un excellent texte pour Jim et il était trés impatient de le montrer au groupe au début des répétitions de Soft Parade.Morrison trouva la chanson horrible et refusa presque de la chanter ,n'acceptant finalement qu'a condition que ce morceau soit attribué a Krieger et pas aux "Doors".La chanson est sortie comme troisieme single avant la sortie de l'album et c'était la troisieme a comporter les arrangements pour cordes et instruments a vent de l'orchestrateur Paul Harris.
"Soft Parade était un moment d'aventure pour eux"se souvient Bill Siddons."Paul Rothchild a proposé des cordes et ils ont répondu 'Tu es fou on est un groupe de rock'.Mais il était intelligent et persuasif et ils cherchaient un moyen de rendre leur musique plus intéressante.Paul leur a fait passer l'idée et puis ils ont accepté d'avoir un 'orchestre des Doors'.Ils ont même fait des concerts avec tout l'orchestre sur scéne avec eux."
Plus tard,en mai quand ils ont tourné une émission spéciale pour la télévision a New York,les Doors ont joué une version minimaliste de la chanson qui était convaincante.
Même si 'Tell all the people' est une chanson vibrante et triomphale son sous-texte est moins agréable.Morrisson trouvait difficile d'être considéré comme une icône du rock,mais l'attention qui était portée a Morrison était tout aussi agaçante pour Manzareck,Krieger et Densmore.
Ils avaient fondé le groupe en amis,"tous pour un et un pour tous",c'est pourquoi les chansons avant The Soft Parade étaient simplement attribuées aux "Doors".Mais maintenant le groupe était publiquement perçu comme ayant deux identités:d'abord Morrison puis les autres.Ray faisait son possible pour rester ami avec Jim et pour servir de guide mais ,en général les relations au sein du groupe étaient devenus difficiles.(Krieger voulait sans doute faire passer plus qu'une pointe d'ironie en écrivant les paroles "follow me down"(suivez-moi dans ma chute) qui devaient être chantées par Jim).
Mais en vertu de son magnétisme naturel et de sa grande présence,Morrison était un leader naturel.Henry Diltz,membre du Modern Folk Quartet et qui se faisait une réputation comme l'un des meilleurs photographes de rock,se souvient du dynamisme du groupe pendant un tournage publicitaire au moment de l'enregistrement de The soft parade.
"On a passé quelques heures a marcher sur Venice Beach avec une bouteille de vin.Une jolie petite aventure.Jim était silencieux.Il était tout à fait le type poéte-observateur.Trés introspectif et presque timide.Il aimait observer les gens et il avait toujours le sourire.Il savait trés bien écouter.Mais il était évident qu'il était le leader du groupe.Il ne disait rien mais c'était autour de lui que les autres se rassemblaient.Il marchait dans une direction et tout le monde le suivait,sans réfléchir." 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire