Nombre total de pages vues

jeudi 7 février 2013

Touch me,album The soft parade

Avec son formidable sens de l'humour et son ironie d'une grande finesse,Jim Morrison appréciait peut-être d'avoir une chanson intitulée 'Touch me' dans les hit parades nationaux au moment ou un tribunal de Miami lui faisait un procés pour attentat à la pudeur.Mais son amusement était en partie tempéré par le fait que cette chanson,le premier single avant la sortie de The soft parade,n'était pas de lui mais de Robby Krieger.
Morrison n'était pas enthousiaste mais il pensait que son titre était meilleur que celui que Krieger lui avait donné à l'origine,'Hit me'(tape-moi)."C'etait le titre",Krieger a expliqué par la suite"mais Jim a dit 'pas question que je chante ces paroles'.Alors on l'a changé".
Robby avait écrit cette chanson comme une raillerie affectueuse aprés une prise de bec avec sa femme,Lynn Krieger.Tous les gens qui ont acheté le single savaient que c'était la chanson de Robby parce que la nouveauté la plus révélatrice des chansons de The soft parade était l'introduction d'attributions individuelles.Les chansons des trois albums précédents du groupe étaient attribuées collectivement aux 'Doors' mais ici,toutes les attributions de la composition des chansons étaient spécifiques.
Pour les fans c'était une révélation : Jim Morrison,que tout le monde considérait comme la source d'inspiration du groupe avait écrit seulement la moitié des chansons de The soft parade.
L'humble et timide guitariste Robby Krieger avait écrit le reste(aprés The soft parade,son nom est apparu sous la forme de "Robbie" au lieu de "Robby".Il allait revenir a "Robby" aprés L.A woman).Krieger et Morrison partageaient le crédit d'un titre sur The soft parade qui,curieusement,était 'Do it' la chanson qui semblait la moins inspirée de tout l'album.
Dans les albums précédents,les mélodies gracieuses et les paroles généreuses de Krieger distinguaient ses chansons de celles de Jim Morrison.Ces différences étaient encore plus claires dans The soft parade.Premiérement,c'étaient les airs de Krieger qui avaient les accompagnements de cordes et de trompettes.Ensuite,Morrison semblait maintenant extrêmement mal a l'aise quand il chantait les paroles de Robby.Il avait rendu 'Light my fire' en partie sienne par son style de déclamation et il avait même accepter 'Wintertime love'.
Mais les sentiments de 'Touch me' n'avaient aucun rapport avec ce qui se passait dans l'âme turbulente de Morrison.Certains fans ont donné a Morrison le bénéfice du doute en considérant que son interprétation était une parodie.(Cette idée était renforcée par le fait qu'au dessus des derniéres notes dramatiques de la chanson on entend une voix basso profundo chanter "stronger than dirt"(plus fort que la saleté)qui se moquait d'une publicité du moment  pour le détergent  Ajax.)Ironie des ironies :cette chanson est devenue le troisiéme grand hit de la carriére des Doors.Enfin,on ne peut pas nier que Elektra Records,qui considéraient les Doors,leur plus grand groupe,comme vital pour le label,avaient mis tous leurs espoirs dans les chansons de Krieger et non pas dans celles de Morrison pour produire des hits.
Entre décembre 1968 et août 1969,le label publia quatre singles des Doors: 'Touch me','Wishful sinful','Tell all the people' et 'Runin' blue'.Cela voulait dire que Jim Morrison écrivait les faces b des disques de Robby Krieger.
"Jim était sûr  que Ray pouvait trouver les arrangements qui convenaient a ses chansons "explique Patricia Kennealy Morrison"Mais Jim n'avait pas la même confiance dans le groupe en ce qui concerne les chansons de Robby.Souvent,il n'aimait vraiment pas les chansons de Robby,je crois en partie parce que ce n'étaient pas les siennes .Il y avait surement une certaine vanité artistique là dedans".
Pour les fans des Doors le moment le plus étrange des "Strange days"fut leur passage en décembre 1968 dans l'émission télévisée extrémement regardée de CBS,The Smothers Brothers Comedy Hour.A cette époque-la,avant l'arrivée de MTV,quand un groupe de rock'n'roll trés connu passait dans une émission de télévision américaine c'était un événement et des millions de personnes étaient assises devant la télé en attendant de voir Morrison et compagnie.
A premiere vue les choses étaient normales,le groupe joua 'Wild child' dans un solide style blues.Mais les fans ne s'attendaient pas a ce qui se passa: les Doors,ces branchés underground avaient un orchestre et 'Touch me' donnait un résultat vraiment bizarre?.Les hurlements du groupe étaient maintenant interprétés par un ensemble insolite:Manzareck,Krieger et Densmore étaient accompagnés sur scéne, par les cordes et les trompettes costumés et syndiqués de l'orchestre du studio des Smothers Brothers.
Et,perchè sur une marche au fond du studio,l'air aussi déplacé que Morrison,il y avait le saxophoniste Curtis Amy en pattes d'éléphant jaunes,lunettes jaunes et chemise de daim,qui beuglait son solo rallongé.Pour cette nouvelle formation,Morrison n'était pas en forme,et rata un 'C'mon,c'mon,c'mon,c'mon now...'qui laissait un trou dans le second couplet.
Le compositeur Krieger n'avait pas l'air trés heureux non plus.Il passait a la télévision nationale pour jouer sa nouvelle chanson à succés(qui s'était appelée 'Hit me'-Frappe-moi-à un certain moment)avec un énorme oeil au beurre noir qu'il s'était pris dans une rixe.Un soir dans un bar,autour d'une table de billard,Morrison avait débité un chapelet d'injures a une bande de pequenauts.Pour couvrir sa fuite et lui éviter une raclée,Babe Hill(ami et un peu "surveillant"de Jim lors de ses virées nocturnes) avait barré la porte.Les ivrognes s'étaient donc venger sur Robby.

2 commentaires:

  1. Bonjour,beau travail sur ce groupe mythique qu'est The Doors merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci je me suis beaucoup aider de livres lus,j'essaye de restituer le vrai groupe sans tomber dans la caricature et en allant au vrai sens "intelectuel" du groupe ce n'est pas juste un groupe de rock pour moi

      Supprimer