Nombre total de pages vues

mercredi 31 juillet 2013

Been down so long,album L.A woman

Le morceau blues-rock le plus incisif et le plus dur de L.A woman,'Been down so long' démontre encore une fois que Jim Morrison vivait rarement sans un livre en main.
Le titre et la phrase principale venaient de paroles de blues familiéres et souvent utilisées mais c'était aussi le titre d'un roman que Jim avait énormément apprécié: Been down so long it looks up to me de Richard Farina.
Aprés sa publication en 1966,ce livre a été beaucoup lu et on l'a présenté comme une sorte de témoignage de la contre-culture.Le héros du roman,Gnossos Papodoupoulis,est une âme errante et sans repos qui essaie de garder le calme a travers une série de circonstances difficiles(souvent sans se rendre compte dans quelle mesure ses propres actions décident de son sort).Gnossos rage contre la disparition imminente de sa jeunesse et pense trés sérieusement qu'il est 'immunisé' et 'exempté' de la médiocrité de la société qui l'entoure ainsi que des responsabilités que la société veut lui donner.
L'auteur Richard Farina était également un chanteur de folk connu.Sa femme,Mimi,était la soeur cadette de Joan Baez et ensemble,les Farinas ont sorti deux albums en 1965 et 1966,Celebrations for a grey day et Reflections in a crystal wind.
Les paroles des Farinas étaient a la fois personnelles et conscientes de la société,évitant souvent les conventions pop en faveur d'une approche folk traditionnelle.Ils ont également essayé un mélange de poésie et de paysage musicaux,combinaison a laquelle Morrison allait beaucoup s'intéresser plus tard.
La carriére de Richard Farina comme chanteur/compositeur et romancier s'est terminée tragiquement tôt:il est mort dans un accident de moto quelques jours aprés la publication de Been down so long it looks like up to me(En 1968,un troisieme album de musique inedite des Farinas est sortit a titre posthume).
Morrison aimait beaucoup ce roman.Quand des amis lui demandaient des idées de lecture,il se trouvait sur sa liste de recommandations officieuses.Mais les paroles de 'Been dow so long' ne se rapportent pas spécifiquement a l'histoire de Gnossos Papodoupolis.Morrison offre plutôt une sorte de manuel sur la méthode de composition de cet air de blues simple:le premier couplet est une présentation braillée du blues en général,le second couplet est une supplique de liberté a un gardien et au troisiéme couplet il demande une faveur sexuelle(quand Jim demande a une petite chérie de se mettre a genoux et de lui donner son " amour",ce ne sont pas des fleurs et des chocolats qu'il veut).Enfin,Jim beugle une définition générale du blues.
Comme la plupart des morceaux de L.A woman cette plage a été enregistrée presque entiérement live en studio.Outre la voix plein volume de Jim on se régale aussi de la super interaction musicale entre Robby et le guitariste Marc Benno.
C'est aussi l'un des rares morceaux des Doors sans claviers(il se peut que Manzareck ne se soit pas tourné les pouces durant toute la chanson:au troisiéme couplet il y a une guitare supplémentaire dont le style ressemble bien a celui de Ray.)
Certains observateurs des Doors ont considéré que le retour du groupe au blues était un peu un retrait dans l'ombre,un abandon de la couronne du Roi lézard.Mais dans une chanson comme 'Been dow so long' si simple on retrouve quand même toute la peur,tout le thêatre et toute la confusion dont débordait 'The end'.
Cinq ans avaient passé mais le groupe était encore là,tout comme sa musique.Mais maintenant le message était réduit a son essentiel.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire