Nombre total de pages vues

mercredi 21 août 2013

L'America,album L.A woman

Robby Krieger avec une note de guitare fondue et ruisselante(qui pourrait bien entamer une reprise de 'Wild thing' par les Doors)ouvre le morceau le plus bizarre de L.A woman,'L'America'.
Plutôt que de suivre une progression blues cette chanson est bâtie sur un riff de guitare,de basse irrégulier et tombant qui accompagne les paroles obsédantes et mélodieuses de Morrison.La chanson contient quelques morceaux de blues libre mais 'L'America' semble un peu déplacée dans 'L.A woman' comme si c'était une section manquante de 'The celebration of the lizard'.Cette chanson provenait des répétitions du groupe deux ans avant les séances de L.A woman et devait figurer sur la bande son d'un film de Michael Antonioni en 1969,Zabriskie Point.
Aprés avoir écrit et mis en scéne Blow up,son premier film en anglais,en 1966,Antonioni s'est retrouvé a la pointe de la mode branchée.Ce film était un étrange mélange de film d'art,de mystére policier et de revue de mode.Il a attiré un grand public,en partie parce qu'on y voyait des corps nus et parce qu'il permettait de découvrir les clubs les plus chauds de Londres(la musique des Yardbyrds figurait dans une scéne de club).
Dans Zabriskie Point,Antonioni a tourné ses regards vers l'Amérique et il a tenté d'explorer les marées d'évolution sociale a travers les errances quelquefois sans but d'un étudiant de Los Angeles.Cet étudiant échappe a des manifestations violentes,vole un avion et traverse une série d'épreuves au milieu de la Death valley.
La révolution,le déclin américain,les révélations du désert:les images de Zabriskie Point semblaient correspondre de maniére naturelle a la musique des Doors.Quand Antonioni dit qu'il serait prêt a utiliser une chanson des Doors sur la bande son,Morrison puisa dans des images qu'il avait rassemblées dans ses carnets et il composa 'L'America'.
Le titre était une abréviation de "Latin America"(Amérique Latine)et de L.A.La chanson décrit un étrange voyage au sud.Morrison parle d'étrangers sympathiques qui envahissent une ville ou on ne les considére pas du bon oeil,alors que 'the women loved their way'(les femmes adoraient leurs maniéres).Jim se laisse aussi aller a des jeux de mots adolescents en faisant rimer "change your luck"(change ta chance) avec "how to......find yourself"(comment...te trouver toi-même).
On trouve dans cette chanson un intéréssant mélange de menace et de libération mais ce n'étais pas ce que recherchait Antonioni.Aprés avoir écouté la chanson au Doors'Workshop' il refusa de l'utiliser dans Zabriskie Point.(Les Doors n'auraient pas gagné grand chose a s'associer au film:il n'a pas marché du tout et il a été démoli par les critiques.)
L'atmosphére de L'America est différente de celle de la majorité des autres chansons de L.A woman dont elle se dissocie aussi a un autre niveau.Alors que la plupart des autres morceaux ont été enregistrés live,souvent en quelques prises seulement,L'America a nécessité de longues séances d'enregistrement."J'avais horreur du studio,simplement parce que le rythme me rendait fou"explique Bill Siddons."Je me souviens d'être arrivé quand ils faisaient 'L'America' et ils en étaient a la prise 33 je crois.Je pense que ça a enlevé toute l'émotion de cette chanson."
Il se peut que cette chanson ait eu une signification particuliére pour les membres du groupe,qui se rendirent en Amérique Latine en juillet 1969.Les Doors devaient donner un concert dans la plus grande aréne de Mexico La Plaza Monumental,en juin,et le groupe attendait ce spectacle avec impatience:ce serait le premier concert de rock dans ce stade géant et ils voulaient réduire le prix des billets pour que les moins riches puissent eux aussi venir les voir.
Mais il se trouva que la date choisie pour le concert tombait le jour du premier anniversaire d'une rebéllion étudiante a Mexico et les officiels pensaient que le spectacle des Doors pourrait servir de poudriére a de nouvelles manifestations.Aprés bien des pourparlés sur les dates et les salles,les promoteurs mexicains qui s'occupaient du concert installérent les Doors au Forum Club,un club-restaurant élégant de 1000 places.
Avec des places chéres et un public sélect,le Forum Club était tout le contraire du type de salle que voulaient les Doors mais aprés Miami il n'étais pas facile de trouver des concerts et ils acceptérent de jouer là quatre soirs de suite.Le groupe fut trés apprécié et le public réagit avec enthousiasme quand Jim présenta les membres du groupe sous le nom de Ramon Manzarek,Roberto Krieger et Juan Densmore.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire